Les avantages de ne PAS être végétarien

Notre monde est formé parfois deux choses qui s’opposent le bien et le mal, la lumière et l’obscurité, et si ce n’est pas végétarien, c’est du carnivore. Mais mieux vaut manger de la viande que seulement des légumes.Surtout pour moi qui suis fan de foie gras (recette sympa sur ce blog)

Les avantages de manger des aliments d’origine animale

En fait, le régime végétarien consiste en un régime alimentaire écartant toute forme de chair animale (viande, poisson, volaille), mais qui n’autorise que la consommation de certains produits d’origine animale tels que les œufs, le lait, le miel, le fromage et les yaourts.

Cependant, les aliments à base de produits d’origine animale sont non seulement savoureux mais contiennent de nombreux apports pour la santé. Prenons entre autres le foie gras. En période de fête, il permet de faire des bons plats. Son apport énergétique et ses nutriments sont très importants. Il contient des protéines, des glucides, des sucres, des sels minéraux et vitamines, des matières grasses, des acides gras saturés, des fibres alimentaires, ainsi que du sodium. Si l’on ne mange pas les viandes, que deviendront les bœufs, les porcs, les oies,… De nombreuses recettes vont disparaître de la surface, si l’on ne parle que les steaks, les sandwichs, les barbecues, ainsi que d’autres. Et les bouchers ou charcutiers ou poissonniers ? Ils vont devenir chômeurs.

Les sushis ne peuvent pas se faire sans poisson et les beefsteaks n’existent pas si l’on est végétarien. De nombreux menus n’auront jamais de goût, comme le burrito végétarien ou encore le gratin légumes uniquement. Les repas ne seront pas conviviaux privés des viandes et ils seront plus variés.

vegetarien-mauvais-sante

Les méfaits d’être tous végétariens

On a le droit de manger des œufs, mais ceux-ci doivent sortir des poules. Et quand ces dernières ne sont plus productrices, quel serait leur sort ? On va les tuer ou les jeter dans les poubelles, c’est vraiment désastreux. Et le pareil peut s’abattre sur les poussins mâles dès leur éclosion, car ils ne produisent pas d’œufs.

C’en est de même pour les bœufs, les vaches et les veaux. En fait, le lait et les fromages sont admis pour le régime végétarien. Mais pour fabriquer le fromage, il en faut du lait, de la présure, si l’on ne parle que de cela. Cet ingrédient est issu du quatrième estomac des veaux. La présure sert à coaguler le lait dans la fabrication de fromage. Exempt de cet élément, il n’y aura jamais de fromage. Une fois que la présure est obtenue, qu’est-ce qu’on va faire des jeunes bovins, il faut les assassiner puisqu’ils vont s’agrandir et ils ne s’en servent plus à rien. Comme c’est dommage ! Certes, il y a des présures artificielles, mais celles d’origine animale sont les plus performantes.

Et les vaches, une fois qu’elles ne produisent plus de lait, quelle décision on va prendre. On va les enterrer comme les êtres humains, et à une certaine époque, un cimetière pour les bovins apparaîtra. Est-ce que le fait d’être végétarien donne droit à tuer des animaux ? On se retrouve en pleine contradiction.

Sans oublier les poissons, les volailles qui n’offrent pas des aliments adaptés aux végétariens. Peut-être qu’il faut interdire d’élever ces types d’animaux.